AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Jugement Paternel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Corbeau

avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Jugement Paternel   Mer 7 Mar 2012 - 0:13

Coucou,

Je sais, je sais, ça fait grave longtemps, j'ai pas beaucoup eut l'occasion d'écrire ces derniers temps ni même de lire vos textes.
Je poste ici mon dernier truc, chargé de colère calme et de torture, j'ai besoin de le mettre quelque part, de décharger tout ça.
Je passerais dans la semaine pour lire toutes les nouveautés, c'promis!

Jugement Paternel;
    Je n'aurais jamais la lâcheté de te pardonner tes actes immondes et tes jugements précoces.
    Il est temps de vengeance et de souffrances.
    Je ne te laisserais pas continuer ta vie, fleuve idéaliste et tranquille, sans que tu sois hantés, à chaque instant, par mon regard inquisiteur et les quelques mots que je te dédie.
    Il est temps de ton jugement, et ceci sera le dernier. Je t'accuse de lâcheté, d'abandon, je t'accuses de m'avoir laisser, abandonner dans les méandres boueux et cruels d'un tyran amoureux de ma douleur. Je t'accuses d'avoir oublier les bleus, les marques, mon sang qui coulait, d'être rester sourd à mes cris, mes hurlements, aveugle à mes souvenirs, à mes cernes et mon corps meurtris de faim et d'insomnie. Je t'accuse d'avoir détourner les rêves de ta fille.
    Il est temps que tu grandisses. Il est temps que tu regrettes, que tu souffres, que tu tombes aussi bas que moi, que tu en effleures le précipice, l'ivresse vertigineuse et empoisonnée de cette chute, de ces ombres, de ce gouffre dont il est si difficile d'en sortir. Il est temps que tu vois l’effroi, le véritable, que tu goûtes à la terreur, que tu vives dans la peur et l'angoisse. Il est temps que je me venge, et tu le sais, c'est toi qui me l'a appris, plus on attend pour reconnaître sa faute, plus on fuit, plus le retour de flamme doit être violent, brutal et sans pitié.
    Je ferais de toi l'exemple pour tout ceux qui attendent ma sentence dans l'incertitude d'un pardon. J'ai pardonné à ce tyran malade et fou qui m'eut tenu compagnie et ouvert les porte d'un monde sombre duquel je puise mon énergie dévastatrice. Il m'a pris, oui, mais m'a donnée cette soif, ce talent, ces heures de terreurs et d'angoisses, ces images d'une enfante nécrosée et pourries. Mon âme est poisseuse et grasse, collante et visqueuse, mais elle protège cette enfante si bien gardée et dont j'ai séché les larmes.
    C'était ton devoir.
    Je serais l'incarnation de la justice. Les yeux bandés, la balance dans la main. Je serais ces dieux justes et sans mercis qui jugent les âmes. Je serais Charon, qui te guidera sur le Styx, le fleuve de mes enfers amicaux, avant de t'y noyer l'esprit.
    Je revisiterais les légendes pour te condamner le plus horriblement possible. Je chercherais la mort lente et douloureuse de l'esprit, de l'humanité pour te l'infliger, j'abattrais Damoclès moi-même sur ton âme et ta conscience. Je détruirais tes repères, je t'abandonnerais dans les ombres, arracherais tes lumières et placerais tout autour de toi, une prison de miroir. Contemple-toi. Contemple ta miséreuse personne, contemple tes erreurs et je laisserais tes larmes sans importances, remplir ces tonneaux de regrets dont je percerais le fond. Je te traînerais au plus bas, je te mettrais dans cette prison, je te mettrais mes chaînes qui m'ont marqué les poignets. Je t'empêcherais de respirer. Je t'emmènerais au bord de la folie avant de t'y pousser.
    Depuis quand abandonne-t-on sa fille au profit d'une idylle surfaite ? Je t'éduquerais à la douleur, je te briserais le cou, que tu ne vois que ton infâme reflet dans tes propres larmes. Je te tendrais le scalpel pour que tu te dissèque l'esprit. Je rirais de tes pensées putréfiées et de tes efforts moisis avec le temps. Je rirais de ces histoires héroïques désuet et surannées dont je connais le moindre secret. Je n'aurais pour toi que l'intérêt que porte un savant fou à un cobaye de souris morte dont il découvre les entrailles. Je t'habiterais, tout comme le souvenir de cette enfante délaissée, dont tu as ignoré la souffrance et dont tu as bannis ces pleurs. Tu as infligé le culte de la perfection, tes fantasmes, sur elle. Elle qui n'avait même pas le courage d'accepter son corps et son identité, elle qui avait la gorge étranglée rien qu'à prononcer son nom. Elle qui, les yeux baissées, ne pouvait relever la tête. Elle dont la justice et son tyran a marqué sa chair au fer rouge: le cigle du démon, de la luxure, est apposé sur mon sein gauche. Je suis expulsée du paradis, Dieu m'a répudiée, je n'ai d'Eve que le sexe et l'apparence.
    Tu m'as renvoyée de mon Eden et tu m'as accusée de ta propre déchéance.
    Je te découperais les paupières, que tu vois - ENFIN !. Ton ignorance, tu t'en regorges et sors principe sur principe, force les gens et les transforme. Tu les accuses de ces changements, de ces mensonges pour te plaire et n'attiser ta colère. Tu n'es qu'injustice et auto-suffisance. Tu ne seras que mon chef d'oeuvre de vengeance. Tu seras mon exemple pour tout ceux qui ont voulu jouer sur la véritée. Tu seras mon cobaye, mon beau cadavre si délicatement mutilé et torturé. Je t'aimerais de nouveau quand tu auras subis ma sentence, ma douce vengeance, ma contestation brutale à tes dires de fou.
    Père, ne me regarde, ne me supplie ni n'élève la voix comme si j'étais ta fille.
    Rappelle-toi. Je ne la suis plus, cette petite fille.
    Je serais donc cruelle, impitoyable, sans pitié et sans regrets.
Revenir en haut Aller en bas
BlueSheep

avatar

Masculin Messages : 159
Date d'inscription : 21/11/2011

MessageSujet: Re: Jugement Paternel   Mer 7 Mar 2012 - 7:56

J'espère que tout ira mieux et je te souhaite bon courage...

Ludo
Revenir en haut Aller en bas
Rime
Pépin de raisin sec
avatar

Féminin Messages : 582
Date d'inscription : 15/05/2010

MessageSujet: Re: Jugement Paternel   Mer 7 Mar 2012 - 9:46

Effectivement, pas mal de choses sont ressorties... Et il est temps qu'on s'voit. Warriorz <3

_________________
How do I live without the ones I love?
Time still turns the pages of the book its burned
Place and time always on my mind
I have so much to say but you’re so far away

    - Avenged Sevenfold
Revenir en haut Aller en bas
http://rime.over-blog.net/
Nobody's Listening
esprit pluvieux
avatar

Féminin Messages : 951
Age : 27
Date d'inscription : 15/05/2010

MessageSujet: Re: Jugement Paternel   Mer 7 Mar 2012 - 9:53

J'espère qu'écrire ce texte t'aura quelque peu soulagée

_________________
Ma signature est magnifique.
Revenir en haut Aller en bas
http://oanami.fr
Le Corbeau

avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 23/05/2010

MessageSujet: Re: Jugement Paternel   Mer 7 Mar 2012 - 11:03

Merci à vous Smile

A vrai dire, non, ça ne m'a pas soulagée... En fait, j'ai écris ce texte d'une traite, pour la beauté du sujet. Un amour bafoué qui devient haine, puis indifférence et donne lieu à la torture, à la vengeance.

Je ne vais pas mal, j'ai juste cette colère et rage en moi qui me titille depuis quelques temps et veut sortir... Alors! \0/ Voilà le premier texte (en fait, le second, L'esprit de Dicassady a été le tout premier empreint d'un tel mépris et d'une telle volonté de destruction) d'une, je pense, longue suite.

Après les larmes, la haine, ensuite vint l'oubli! ^^

Rime; J't'avais diiis! Faut déclencher le service "SOS Déprime" (Allô, j'écouuuuute [...]) plus souvent! XD
Revenir en haut Aller en bas
Nobody's Listening
esprit pluvieux
avatar

Féminin Messages : 951
Age : 27
Date d'inscription : 15/05/2010

MessageSujet: Re: Jugement Paternel   Mer 7 Mar 2012 - 19:46

Mais tu as raison, il faut la sortir la colère >.< (en plus c'est bien sur le papier on peut tuer et torturer autant de gens qu'on veut !)

_________________
Ma signature est magnifique.
Revenir en haut Aller en bas
http://oanami.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jugement Paternel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jugement Paternel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'image du jour :Le Jugement de Cambyse
» Episode 1 - Le jugement
» Antonin Artaud - Pour en finir avec le jugement de Dieu
» Votre jugement sur un dessin animé a t'il changé en grandissant?
» Amour paternel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T'as pas ton crayon ? :: 
Ailleurs, c'est ici
 :: Journal
-
Sauter vers: